©2014 Ozé Entreprise  - Travaux en hauteur - Sécurité & Accessibilité

Création Graphique - Sirac Communication

Travaux spéciaux | Travaux acrobatiques | Travaux d'accès difficiles | Travaux sur cordes | Travaux en hauteur |Qualibat 1452 | Mase

Qualibat 5822 | Paratonnerre | Clochers | Radioprotection |Nettoyage | Entretien | Purge falaise | Confortement | Grillages | Béton Projeté | Via Ferrata | Escalade | Norme | Sécurité | CQP1 | CQP 2 | CATC | Gap | Hautes-Alpes | Paca | Rhône-Alpes |Paratonnerre radioactif | ASN | Qualifoudre

MENTIONS LÉGALES

SARL OZÉ Entreprise |Sécurité & Accessibilité

SARL au capital social de 7 500 € |RCS 480420868 | Siret 48042086800022 | RM 48042086

Pré Naïs - LD Les Foulons - 05 260 SAINT JEAN SAINT NICOLAS

Webmaster : Nicolas BESSON

Site web hébergé par : Wix
Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 | Téléphone : +1 415-639-9034. 

 

 

PRESSE & ACTUALITÉS

SAINT LÉGER LES MÉLÈZES - Confortement de talus surplombant une Piste de ski.

 

Mise en place de 2200 m² de grillage plaqué pour la sécurisation d'une piste sur la station de St Léger Les Mélèzes.

Héliportage des lés de grillage de plus de 200 Kg avec l'équipe de Héli-Max basée à Saint Crépin (05).

Les 11 lés de 200 m² chacune ont été mises en place en un peu moins de 30 minutes par les 5 intervenants OZE présents sur place grâce au travail préparatif réalisé en amont.

Nicolas BESSON

Rénovation du système de protection contre la foudre de la Cathédrale d'Amiens

 

Personne depuis 1996 n'a accédé à la flèche de la cathédrale d'Amiens, du haut de ses 113m, qui en font l'une des plus haute de France , classée au Patrimoine de l'UNESCO depuis 1981.

C'est le défi relevé en novembre 2018 par les intervenants de l'Entreprise OZE dans le cadre de la rénovation du système de protection contre la foudre de l'édifice.

3 semaines de travaux pour équiper la structure afin d'atteindre le sommet, changer la pointe captatrice du paratonnerre et refaire l'ensemble des descentes de terre.

Ce chantier s'est très bien déroulé et permet une nouvelle fois de faire la fierté de l'entreprise OZE et de ses salariés.

Nicolas BESSON

Le Dauphiné Libéré > Isère du Nord > Rochetoirin

lien vers l'article ici

ROCHETOIRIN | DES TRAVAUX À LA HAUTEUR

 

Depuis deux jours, des travaux de réfection du clocher de l'église ont été entrepris.

Ils sont effectués par l'entreprise OZÉ, implantée dans les Hautes-Alpes, spécialisée dans les travaux sur cordes et acrobatiques.

La restauration sera réalisée en deux étapes. Afin de consolider le clocher, les pierres du béffroi sont rejointoyées avec un mélange de sable et de chaux.

Pour mener à bien l'opération, cette préparation est montée grâce aux professionnalisme des techniciens par un système de cordes, installé le long du clocher.

La deuxième phase des travaux prévoit la fermeture des ouvertures. Elle évitera que les pigeons squattent le local des cloches et dégradent le système de fonctionnement. 

<<

>>

Démontage de deux paratonnerres radioactifs

 

Le vendredi 9 septembre 2017, l'entreprise OZÉ | Sécurité & Accessibilité a procédé au démontage, au conditionnement et au transport de deux paratonnerres radioactifs situés sur les bâtiments de Orange Labs à Meylan (38), dans le cadre de son autorisation ASN.

Les deux dispositifs traités se sont avérés être des modèles identiques de paratonerre HELITA à pastilles radioactives.

Les tests effectués sur site ont permis de déterminer que le radionucléide présent était de l'Américium, chaque paratonnerre présentant une activité estimée respectivement à 9 et 11 MBq.

Aucune contamination imputable à la présence de ces dispositif n'a pu être mise en évidence lors de leur dépose.

Ces paratonnerres à destination finale de l'ANDRA ont par la suite été conditionnés en colis de Type A afin d'assurer leur transport routier dans le respect de l'ADR, jusqu'à nos locaux d'entreposage dédiés.

CHB

<<

L'E-Media05 > lien vers l'article ici

 

Hautes-Alpes, les lauréats des trophées de l'entreprise 2015

 

Beaucoup de sobriété et d’élégance lors de ces 8es Trophées de l’entreprise vendredi soir, au Quattro, à Gap. La CCI des Hautes-Alpes a misé sur une cérémonie simple, raccourcie, avec la musique classique comme fil conducteur. L’orchestre des Alpes du Sud Opus, composé très majoritairement de cordes, de quelques vent et d’une grosse caisse, a régalé les oreilles des 450 convives parmi lesquels des chefs d’entreprise, des représentants d’institutions et des élus.


Le baptême du feu pour le tout nouveau président de la CCI 05 Jérôme Jarniac qui a bien entendu rendu hommage à son prédécesseur Maurice Brun devenu président de la CCI régionale. « Tu n’as jamais lâché prise. Malgré les tempêtes, malgré les tourmentes, tu as tenu la barre en vrai capitaine de bord. Pendant des années, avec conviction, tu as défendu les entreprises haut-alpines et je sais que tu continueras à travers ta nouvelle mission, tout en impulsant de nouvelles dynamiques, de nouveaux projets pour notre territoire », lui a-t-il adressé. Pour respecter le thème musical de la soirée, Jérôme Jarniac s’est lancé dans un discours onirique en tant que « chef d’orchestre d’un ensemble symphonique ».

« Mon équipe et moi-même ne serons ni Orphée jouant de la cithare, ni les sirènes homériques séduisant les navigateurs attirés par les accents magiques de leurs chants, de leurs lyres, de leurs flûtes. Nous composerons un air entraînant, nous vous bousculerons, nous vous appuierons. » Le ton est différent, mais l’esprit reste le même.

D’ailleurs, il y a les immuables, présents depuis la première heure. Christophe Rosanvallon, en qualité de maître de cérémonie, a accueilli sur scène les différents candidats en lice et les parrains ou marraines de chaque catégorie chargés de poser des questions avant la diffusion d’un petit film pour chaque entreprise. Munis d’un boîtier, ce sont les invités qui ont choisi les lauréats de chaque catégorie :

  • le confiseur, chocolatier et pâtissier Thierry Siat, de Saint-Firmin (commerce)

  • Frédéric Spagnou, président d’ARD, à Gap (services)

  • Rémi Favre, gérant de Thermolaqualp, à La Roche-des-Arnauds (industrie)

  • Claude Bresson, gérante de l’hôtel Les Chardonnelles et de l’hôtel-club Les Chalets de Margot, à SuperDévoluy (tourisme)

  • Emmanuel Georges, à la tête de l’entreprise de travaux acrobatiques Ozé, à Saint-Jean-Saint-Nicolas (BTP)

Et ce n’était qu’à moitié une surprise, un sixième trophée prix spécial a été remis à Maurice Brun qui nous avait pourtant juré qu’il ne dirait pas un mot lors de la cérémonie. Mais comme il a fini par le dire lui-même, « comment organiser un Trophée sans que Maurice ne parle ? », a-t-il plaisanté, en avouant qu’il se doutait bien qu’on lui réservait une surprise et s’était donc préparé en conséquence. « Si j’ai l’honneur d’être président régional aujourd’hui, je le dois à une personne et à une grande famille. Cette personne, c’est Pierre Roux, notre président honoraire, mon druide, mon père spirituel qui m’a tout appris. Le 4 février, c’est vous ma famille qui m’avez consulté et poussé vers notre chambre régionale. » Devant la délégation de la CCI régionale, il a proposé d’organiser au printemps des Trophées de l’entreprise dans les sept CCI de la région, qui se concluraient par des « super-Trophées » à Marseille regroupant les lauréats de chaque département.

Nouveau président, changement de style. La scène paraissait presque vide pour le final. Seuls les lauréats, leurs parrains, le préfet, le maire de Gap et le bureau de la CCI étaient conviés pour la photo finale, sans la musique de « Champs Elysées » en fond sonore… La salle, par conséquent bien remplie, a eu droit elle aussi à sa photo. Et puisque c’est désormais l’usage depuis la cérémonie des Golden Globes 2014, chaque table était invitée à faire son propre selfie, intégré dans un immense patchwork qui composera une affiche souvenir des Trophées.

 

Marie-France et Jean-Christophe Sarrazin

>>

site internet du site de la Sainte Victoire

lien vers l'article ici

 

Le sentier vert de la Tine est à nouveau ouvert

 

 

Les travaux de purge de blocs menaçant de tomber sur le sentier vert du Col de la Tine sur le versant sud de Sainte-Victoire , ont été réalisés par l’entreprise OZE mandatée par le Grand Site Sainte-Victoire...

 

La randonnée est donc à nouveau praticable sur cet itinéraire où l’arrêté municipal d’interdiction a été levé.

 

Randonnée dans Sainte-Victoire : prudence de mise

Néanmoins, dans ces zones de falaise où l’on constate des chutes de pierres, il est important de rester vigilant et de ne pas y stationner.

<<

Pour Emmanuel Georges, Ozé a “besoin d’espace pour se développer”. Emmanuel Georges aux commandes d'Ozé

>>

 

Un projet de 250 000 euros. Cette nouvelle implantation semblait incontournable pour le jeune entrepreneur. “Ozé est une entreprise saine qui a su trouver son créneau et qui a besoin d’espace pour se développer”, explique-t-il. Pour cela, une SCI a été créée dont 52 % des parts sont à Emmanuel Georges, le reste du capital étant partagé entre trois autres actionnaires. Celle-ci sera propriétaire dans quelques mois de la scierie et louera les locaux à Ozé.

 

Démonter les scies et rénover le bâtiment

 

Le principal challenge a été de démonter les scies et de trouver des repreneurs afin que celles-ci ne finissent pas à la ferraille. Ensuite, le bâtiment sera conservé à l’identique, mais fera l’objet d’une rénovation programmée sur trois années. “Notre activité est fortement liée aux conditions météorologiques et la rénovation du bâtiment permettra de créer deux emplois en CDI pour Ozé et à la SCI de diversifier son activité”, poursuit Emmanuel Georges.

 

Dès cet automne, les ateliers prendront leurs nouveaux quartiers et seront rejoints au printemps prochain par l’activité administrative actuellement sur la commune de Saint-Bonnet-en-Champsaur.

 

Ozé s’affiche depuis sa création comme l’un des spécialistes de l’accessibilité du matériel et de l’humain et intervient régulièrement sur de nombreux projets sur le territoire – clocher, façade de grandes hauteurs, barrage, falaises, ouvrages d’art – en complémentarité d’autres professionnels. Avec de belles références comme EDF, Eiffage, la maison technique du conseil général, de nombreux syndics locaux, la via ferrata d’Ancelle… et son installation dans les locaux de l’ancienne scierie, Ozé envisage l’avenir sereinement.

 

Ozé en bref

 

Activité : travaux d'accès difficileCréation: 2004 (EURL) ; reprise en décembre 2012 en SARLChiffre d'affaires: 480 000€ (prévisionnel 2013)Effectifs: 14 salariésRésultat net: NCRépartition du capital: 100% Emmanuel Georges

le dauphiné libéré > hautes-alpes > saint jean saint nicolas > 

lien vers l'article ici

 

Ozé va déménager dans l’ancienne scierie des “Foulons”

 

Après avoir racheté l’entreprise Ozé en décembre dernier, Emmanuel Georges va installer prochainement ses ateliers et bureaux dans l’ancienne scierie des “Foulons”. Un projet de 250 000 euros.

 

 

Dix mois à peine après avoir repris les rênes de l’entreprise Ozé, spécialisée dans les travaux acrobatiques et d’accès difficile, Emmanuel Georges, ancien salarié d’Ozé, prend un nouveau cap et décide d’installer ses ateliers et bureaux dans l’ancienne scierie des “Foulons” de Saint-Jean-Saint-Nicolas pour laquelle il bénéficie actuellement d’un contrat de location-vente de 18 mois.

 

Fermé depuis huit ans, le site, d’une superficie de 2700 m² de terrain, avec un bâtiment de 210 m² et 90 m² d’appentis, permettra à l’entreprise de stocker son outillage et son matériel roulant, mais aussi de préparer les grosses pièces nécessaires à son activité de type charpente, métallurgie… et à son développement.

<<

>>

Tél. 04 92 50 12 30           |           Mail. oze05@orange.fr